Stress et CBD

Réduire le stress avec le CBD Comment ça marche et pourquoi?

Qu'est ce que le stress?

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit le stress comme une réaction normale d’adaptation de notre organisme pour faire face à un changement d’environnement.

Il est important de faire la différence entre le bon et le mauvais stress. Le bon stress représente un moteur qui nous pousse à progresser et à être plus productif. En revanche, le mauvais stress nous paralyse, nous empêche d’avancer et perturbe le fonctionnement de l’ensemble de notre corps (physiquement et psychiquement).

Quant à l’anxiété, il s’agit d’une inquiétude excessive, inadaptée et irrationnelle au sujet de toutes les situations qui risquent de se produire (accident, chute, tomber malade, perte d’un proche…).

Pour remédier à ces états de stress et d’anxiété, diverses stratégies peuvent être mises en œuvre : pratique d’une activité physique régulière, alimentation équilibrée et diversifiée, thérapies antistress (méditation, yoga, sophrologie…), psychothérapie, prise de médicaments (anxiolytiques, antidépresseurs…)…

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes souffrant de stress et d’anxiété se tournent vers le cannabidiol (CBD), un composé (phytocannabinoïde) non psychoactif issu de la plante cannabis sativa, pour obtenir une amélioration clinique.

En effet, de nombreuses études cliniques montrent que le CBD pourrait réduire le stress non seulement chez les personnes atteintes de troubles anxieux, mais également chez celles en bonne santé.

Dans cet article, nous allons passer en revue les résultats des études scientifiques récentes sur le thème « CBD et stress/anxiété » pour faire le point sur les effets antistress de ce cannabinoïde, son mode d’action au niveau de l’organisme, la meilleure façon de l’utiliser, les doses recommandées ainsi que les effets secondaires possibles.

Différences entre le stress et l'anxiété

Pour commencer, beaucoup de personne confondent le stress et l'anxiété. Il est donc bon de les différencier.

Les troubles anxieux constituent un ensemble spécifique de troubles mentaux, tels que les phobies, les attaques de panique et la timidité extrême, qui créent une peur si paralysante qu'ils peuvent gravement limiter la vie de la personne qui en souffre.

Le stress, en revanche, arrive à tout le monde. En effet, se sentir stressé à un moment est quelque chose auquel nous pouvons tous nous identifier.

Que les choses vous envahissent au travail ou dans d'autres situations, le corps humain réagit naturellement à certaines émotions et situations en libérant des hormones de stress.

Les scientifiques médicaux parlent de la «réponse au stress» comme une réaction instinctive à un danger réel ou perçu dans l'environnement, en particulier à un danger qui apparaît soudainement.

La réponse vous prépare soit à combattre la menace, soit à y échapper.

Les aspects physiques comprennent :

  • Augmentation du rythme cardiaque, pour acheminer le sang vers les muscles et les organes vitaux
  • Augmentation de la pression artérielle en raison du flux sanguin plus élevé
  • Dilatation des poumons et respiration lourde
  • Perte d'appétit
  • Transpiration

Ce que le stress fait à votre santé

Le stress sur la santé

La réponse au stress est nécessaire à la survie, donc ce n'est pas comme si tout était mauvais. Même si vous n'esquivez pas une menace immédiate comme une voiture qui roule trop vite ou un chien enragé, les signes de stress à long terme pourraient vous inciter à repenser vos choix de vie.

La circulation constante d'hormones de stress dans votre corps peut avoir plusieurs effets nocifs :

  • Risque accru de maladie cardiaque dû à l'hypertension artérielle induite par la réponse au stress.
  • Suppression du système immunitaire - cela peut être utile à court terme pour libérer de l'énergie et supprimer la douleur et l'enflure, mais évidemment, vous avez besoin de votre système immunitaire pour repousser les infections.
  • Douleur de tension musculaire. Les maux de tête, de cou et de ventre récurrents sont des symptômes courants du stress.
  • La sous-alimentation ou la suralimentation est une réponse aiguë au stress qui supprime l'appétit. Pourtant, un stress de faible intensité à long terme peut entraîner une suralimentation, à la fois en raison de l' effet thérapeutique de la nourriture et des troubles du sommeil.
  • Vieillissement accéléré, dû aux effets cellulaires.
  • Tension psychologique et émotionnelle. Nous savons tous que le stress rend la plupart des gens irritables et malheureux, ce qui peut nuire aux relations. Cet effet augmente également la prise de spécifiques , comme l'alcool et les opiacés, qui à leur tour des problèmes de santé.

Le CBD peut-il soulager le stress?

L'astuce consiste à restaurer votre corps en retrouvant un équilibre grâce au CBD.

La raison se résume au système endocannabinoïde (un réseau complexe de signalisation cellulaire qui s'étend dans tout le corps et affecte presque toutes les fonctions) et à la façon dont le CBD et les 120 autres cannabinoïdes trouvés dans la plante de cannabis interagissent avec lui.

Les cannabinoïdes peuvent se mettre au travail pour trouver où ils sont nécessaires pour aider votre corps à retrouver son équilibre, modérer les réponses au stress, réduire l'inflammation. et même améliorer les performances mentales. De plus, ils peuvent même produire des effets opposés, comme être à la fois stimulants et relaxants.

Depuis qu'il a été identifié pour la première fois en 1992, le système endocannabinoïde (ECS) a été désigné comme « le système physiologique le plus important impliqué dans l'établissement et le maintien de la santé humaine ».

Jusqu'à présent, nous savons que l' ECS est fortement impliqué dans de nombreux processus corporels, notamment l'humeur, le sommeil, l'appétit, la fertilité, la mémoire, le réglage fin de la plupart de nos fonctions physiologiques vitales.

CBD, le système endocannabinoïde et la molécule

Il existe des récepteurs endocannabinoïdes dans tous vos muscles, vos organes, vos os, votre peau et votre système nerveux.

Chacun d'entre eux se met au travail lorsqu'il est activé par des endocannabinoïdes créés dans le corps (tels que l'anandimide, ou la "molécule du bonheur", célèbre pour libérer un "effet de course" euphorique, curatif mais de courte durée pendant l'exercice) et des cannabinoïdes externes se trouvant dans dans certaines plantes.

Le CBD en particulier, présent dans le chanvre ou la plante de cannabis, a un effet remarquable sur ces récepteurs.

Contrairement au THC psychotrope qui s'insère dans les récepteurs comme une serrure et une clé (tout comme l'Anandimide), le CBD se fixe aux récepteurs et module la forme de tel sorte que la molécule d'Anandimide ne puisse plus s'y intégrer.

En même temps, le CBD inhibe l'enzyme qui décompose rapidement cette molécule.

En conséquence, l'Anandimide (la molécule du bonheur), notre suppresseur de stress intégré, est capable de circuler librement dans le corps. Sans être touché par l'enzyme qui épongerait normalement cela et ses effets relaxants induisant le bonheur, l'anandimide a alors beaucoup plus de temps pour circuler et réduire considérablement les sentiments de stress et l'impact physiologique et émotionnel négatif des hormones de stress.

Tout ce dont votre corps a besoin lorsque le CBD s'en mêle. 

L'utilisation des gouttes d'huiles de CBD pour réduire le stress est l'une des meilleurs méthodes pour aider à trouver un état d'équilibre naturel, quelle que soit la situation.

Comment utiliser le CBD pour obtenir le meilleur effet possible contre le stress et l’anxiété ?

Le mode d’administration du CBD dépend du délai d’action (rapide ou lente) et de la durée de l’effet que l’on souhaite (courte ou prolongée) :

  • Vapotage : délai d’action très rapide, effet quasi instantané, mais durée d’action relativement courte (de l’ordre de 1 à 4 heures). Cette méthode est adaptée pour gérer un stress aigu occasionnel (déconseillé aux non-fumeurs).
  • Huile CBD (utilisation interne) : effet retardé, apparaissant après 15 à 40 minutes, mais permet une durée d’action plus longue (4 à 6 heures d’efficacité) par rapport au vapotage.

Pour avoir une meilleure efficacité, il est recommandé d’opter pour des produits à spectre complet ou large, c’est-à-dire composés non seulement de CBD, mais aussi de terpènes, de flavonoïdes et d’autres cannabinoïdes qui créent un environnement propice à une action thérapeutique démultipliée du CBD -« l’effet d’entourage ».

Quelle dose de CBD pour lutter contre le stress occasionnel ?

La dose de CBD nécessaire pour réduire le stress et l’anxiété diffère d’une personne à l’autre selon le poids corporel, les facteurs génétiques, la sensibilité individuelle au CBD, la sévérité des symptômes, le mode d’administration, la concentration et le type de produit utilisé…

Il est recommandé de commencer par de petites doses de CBD, 5 ou 10 mg par jour par exemple, puis de les augmenter progressivement en notant chaque effet obtenu.

La posologie idéale est la plus petite dose qui permet un effet antistress ou anxiolytique jugé suffisant.

Pour les personnes souhaitant un effet qui dure toute la journée, il est conseillé de prendre du CBD deux fois par jour sous forme d’huile (durée d’action prolongée).

Existe-t-il des effets secondaires lorsque l'on consomme du cannabidiol ?

Le CBD est une substance non psychoactive et non toxique. Sa consommation régulière n’entraine quasiment aucun effet secondaire significatif.

Certains effets secondaires mineurs ont été observés lors des différentes études tels que la fatigue, la somnolence, une légère baisse de la pression artérielle, une discrète sécheresse buccale, une diarrhée et une nausée.

Rappelons que ces effets secondaires ont été observés pour des doses de CBD de l’ordre de 300 à 600 mg, des doses bien plus élevées que celles utilisées habituellement par les consommateurs réguliers.

Par ailleurs, des interactions médicamenteuses sont possibles avec différents composants des produits CBD. Il est donc important d’informer son médecin traitant avant d’entamer un traitement à base de CBD.

L'huile de CBD offre un soulagement continu du stress 

Le potentiel du CBD pour réduire le stress ne s'arrête pas là.

Prendre une dose d'huile de CBD lorsque vous subissez un stress aigu peut aider à ramener immédiatement votre esprit et votre corps dans une zone calme et recueillie. Mais si vous savez que vous êtes régulièrement sujet au stress, la prise de CBD tous les jours, ou le microdosage, peut vous aider à contrôler vos réactions au stress, empêchant ainsi le stress de s'installer.

L'anandimide joue en quelque sorte un rôle de gardien pour la signalisation du stress. Lorsqu'il y a suffisamment d'anandimide présent dans le cerveau et la circulation sanguine, il régule la libération de cortisol, l'hormone du stress, et ne le libère que lorsque cela est vraiment nécessaire.

Les niveaux naturels de cette merveilleuse molécule et d'autres endocannabinoïdes peuvent être déséquilibrés et réduits pour de nombreuses raisons - stress chronique, manque de sommeil, mauvaise alimentation et bien d'autres problèmes avec lesquels beaucoup de gens luttent partout dans le monde.

C'est ce qu'on appelle souvent une « carence en endocannabinoïdes ». Une fois sur la bonne voie, il peut être difficile de remettre votre corps sur les rails, mais le CBD est là pour vous aider.

Comme dans de nombreux cas dans la vie, nous avons parfois besoin d'un petit coup de main pour être au meilleur de nous-mêmes. L'huile de CBD est faite pour cela.

Huile de CBD;Bonbon Banane; 5% 10% 15% 25%

 

Un complément naturel qui travaille avec votre corps pour l'aider à fonctionner parfaitement, comme il se doit. Ce coup de pouce que le CBD donne à vos récepteurs endocannabinoïdes pourrait être tout ce dont votre corps a besoin pour retrouver sa sérénité.

CBD et stress/anxiété : les différentes recherches actuelles

  • Étude brésilienne publiée en 2011 : CBD Vs phobie sociale

Il s’agit d’une étude brésilienne intitulée « Le cannabidiol réduit l’anxiété induite par la prise de parole en public simulée chez les patients atteints de phobie sociale naïfs de traitement » qui a été menée auprès de 24 personnes atteintes de trouble d’anxiété sociale généralisée (état anxieux fréquent altérant la vie sociale) n’ayant jamais reçu de traitement (naïfs) et 12 patients sains (groupe contrôle)[1].

Deux groupes de 12 ont été formés de manière aléatoire à partir des 24 souffrant de trouble d’anxiété sociale généralisée : les sujets du premier groupe recevront 600 mg de CBD, ceux du deuxième groupe recevront un placebo (essai en double aveugle, c’est-à-dire ni les patients ni les soignants ne savent qui prend le traitement actif et qui prend le placebo).

Tous les sujets sont ensuite soumis à un test qui consiste en une prise de parole en public (reproduction de conditions réelles). Les 12 personnes saines ont également été soumises à ce test (sans prise préalable de CBD ni placebo) pour avoir un groupe de comparaison.

Résultat : les sujets ayant reçu une dose unique de CBD (600 mg) avant la prise de parole en public ont ressenti moins de stress, d’anxiété, de déficience cognitive et d’inconfort durant le test par rapport aux sujets ayant reçu un placebo.

En fait, les sujets ayant reçu du CBD avaient une réponse similaire à celle observée chez les sujets sains (groupe contrôle).

Conclusion : la prise de CBD de manière ponctuelle permet de réduire suffisamment le stress et l’anxiété pour faire face à certaines situations stressantes.

Toutefois, d’autres études doivent être menées pour évaluer les effets d’une utilisation chronique du CBD sur le stress et l’anxiété.

  • Étude japonaise publiée en 2019 : CBD Vs trouble d’anxiété sociale

Cette étude intitulée « Effets anxiolytiques du traitement répété au CBD chez des adolescents souffrant de troubles d’anxiété sociale » a été menée auprès de 37 adolescents (âgés de 18 à 19 ans) souffrant de trouble d’anxiété sociale (TAS) et de trouble de la personnalité évitante (condition similaire au TAS) [2].

Deux groupes : un groupe recevra une seule dose quotidienne de 300 mg de CBD durant 4 semaines, l’autre recevra un placebo (aussi de manière quotidienne durant 4 semaines).

Les symptômes du trouble anxieux ont été évalués par des psychiatres grâce à différentes échelles avant et après le protocole thérapeutique.

Résultat : l’administration quotidienne de 300 mg de CBD a permis de réduire significativement les symptômes d’anxiété chez les adolescents souffrant de trouble d’anxiété sociale comparativement au groupe placebo.

L’effet anxiolytique de l’administration répétée de CBD est donc bien présent d’après cette étude.

  • Étude américaine publiée en 2019 : CBD Vs anxiété et troubles du sommeil

Cette étude rétrospective américaine intitulée « Le CBD dans l’anxiété et le sommeil » a analysé les données cliniques de 103 patients adultes souffrant d’anxiété et de problèmes de sommeil traités par des doses quotidiennes de CBD allant de 25 à 175 mg[3].

Résultats : le CBD a réduit l’anxiété chez 79,2 % des patients et a amélioré les troubles du sommeil chez 66,7 % des patients malgré les faibles doses utilisées (25 à 175 mg contre 300 à 600 mg dans d’autres études).

Conclusion : le CBD pourrait avoir des bienfaits chez les personnes souffrant d’anxiété. Des études cliniques contrôlées sont toutefois nécessaires pour apporter plus de preuves et de données.

  • Étude publiée en 2019 : CBD Vs syndrome de stress post-traumatique (SSPT ou PTSD)

Il s’agit d’une étude publiée en 2019 dans la revue The journal of Alternative and Complementary Medicine qui s’intitule « Le cannabidiol dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique »[4].

Lors de cette étude, 11 patients chez lesquels a été diagnostiqué un syndrome de stress post-traumatique (SSPT, ou PTSD pour les anglophones) ont reçu un traitement à base de CBD durant 8 semaines tout en conservant leurs traitements de routine (psychothérapie, médicaments psychiatriques…).

Leurs symptômes ont été évalués toutes les 4 semaines grâce à des questionnaires spécifiques.

Résultats : sur les 11 patients traités, 10 ont rapporté une diminution de la sévérité des symptômes de leur SSPT au terme des 8 semaines de traitements à base de CBD.

  • Étude australienne publiée en 2022 : CBD Vs troubles anxieux rebelles aux traitements classiques

Cette récente étude australienne, publiée en août 2022 intitulée « Le cannabidiol pour les troubles anxieux résistant au traitement » a été réalisée chez 31 personnes (âgées de 12 à 25 ans) souffrant d’un trouble anxieux sans amélioration clinique malgré un traitement adéquat (incluant thérapie cognitivo-comportementale et/ou antidépresseurs) [5].

Tous les participants ont reçu, durant 12 semaines, des doses quotidiennes de CBD allant jusqu’à 800 mg. Leurs symptômes de stress, d’anxiété et de dépression ont été évalués avant et après le protocole thérapeutique grâce à des échelles spéciales.

Résultats : le traitement à base de CBD a permis d’obtenir une légère amélioration clinique tout en étant bien toléré par les patients.

  • CBD Vs anxiété et autres effets secondaires du THC

En plus d’avoir un effet bénéfique chez les personnes souffrant de divers troubles anxieux, il existe également des données qui indiquent que le CBD pourrait aider dans la lutte contre l’anxiété et autre effet secondaire du THC (tétrahydrocannabinol).

En effet, l’anxiété et les attaques de panique représentent les effets secondaires les plus fréquemment observés chez les consommateurs de cannabis.

Dans une étude américaine publiée en 2022, 159 fumeurs réguliers de cannabis ont été divisés en 3 groupes :

  • Groupe 1 : on leur donne à fumer un produit cannabis riche en THC.
  • Groupe 2 : on leur donne à fumer un produit cannabis riche en CBD.
  • Groupe 3 : on leur donne à fumer un produit cannabis avec des taux équilibrés de CBD et de THC.

Résultat : les groupes auxquels on a donné du cannabis riche en CBD et équilibré THC-CBD  ont présenté moins de symptômes paranoïaques et d’anxiété comparé au groupe ayant fumé du cannabis riche en THC [6].

Par ailleurs, les auteurs d’une revue de littérature publiée en 2013 ont conclu que les études scientifiques qui ont été réalisées jusque-là (2013) ont apporté des preuves significatives sur l’action protectrice du CBD contre les effets négatifs du THC tels que l’anxiété et la paranoïa [7].

Le CBD contre le stress et l'anxiété de tous les jours

Jusque-là, nous avons vu à travers différentes études scientifiques que le CBD avait montrées des bénéfices dans la prise en charge des personnes souffrant de divers troubles anxieux (trouble d’anxiété sociale, trouble de la personnalité évitante, syndrome de stress post-traumatique, effets secondaires du THC…).

Mais qu’en est-il des personnes indemnes de toute pathologie ? Pour le dire autrement, est-ce que le CBD pourrait aider dans la lutte contre le stress et l’anxiété que les personnes saines rencontrent dans la vie de tous les jours ?

Pour répondre à cette question, une étude brésilienne a été réalisée en 2019 sur 57 adultes en bonne santé [8]. Lors de cette étude, les participants ont reçu soit un placebo, soit une dose unique de CBD (150, 300 ou 600 mg) avant de vivre une situation source de stress qui consiste en une prise de parole en public.

Après une évaluation précise, on a observé que le groupe ayant reçu une dose de 300 mg avait présenté moins de stress et d’anxiété durant le test (durant la prise de parole en public).

Cette étude suggère donc que le CBD peut également aider les personnes en bonne santé à lutter contre le stress et l’anxiété de manière occasionnelle.

CBD et stress/anxiété : mécanismes d’action

D’après les scientifiques, le CBD aurait la capacité de réduire le stress et l’anxiété en interagissant avec divers récepteurs et molécules au niveau du cerveau :

La sérotonine : implication des récepteurs 5-HT1A

D’après de multiples études, les effets antistress et anxiolytiques du CBD viendraient de son interaction avec les récepteurs de la sérotonine, plus précisément les récepteurs 5-HT1A.

En effet, le rôle des récepteurs sérotoninergique 5-HT1A dans le stress et l’anxiété a été prouvé, car ils sont présents en abondance dans les zones du cerveau impliquées dans le stress et l’anxiété [9].

Cette étude publiée en 2008 intitulée « Implication des récepteurs 5-HT1A dans l’effet anxiolytique-like du CBD injecté à des rats » a observé qu’un blocage des récepteurs de la sérotonine (5-HT1A) empêchait le CBD de produire des effets anxiolytiques [10].

L’anandamide : augmentation des niveaux de ce cannabinoïde

L’anandamide est un cannabinoïde naturellement présent dans notre organisme (endocannabinoïde).

D’après les recherches, les niveaux d’anandamide ont une influence significative sur le stress et l’anxiété :

  • Niveaux élevés d’anandamide = diminution du stress et de l’anxiété.
  • Niveaux faibles d’anandamide = augmentation du stress et de l’anxiété.

Différentes études attribuent les effets anxiolytiques et antistress du CBD à sa capacité à augmenter les niveaux d’anandamide dans l’organisme, et ce, en inhibant l’activité d’une enzyme détruisant ce cannabinoïde naturel [9].

Autrement dit, le CBD est capable de réduire le stress et l’anxiété en empêchant la destruction de l’anandamide au niveau de l’organisme.

L’acide gamma-aminobutyrique (GABA)

L’acide gamma-aminobutyrique (GABA) est un neurotransmetteur indispensable au fonctionnement du cerveau responsable d’inhiber la transmission des signaux nerveux. Ainsi, il possède un effet relaxant, il réduit le stress et l’anxiété en bloquant les signaux déclenchés par stimuli externes (peur, situation stressante…)[11].

Il existe certaines preuves selon lesquelles le CBD pourrait interagir avec les récepteurs du GABA, induisant ainsi des effets antistress et anxiolytiques [12].

Huile de CBD Poire vanille


Les témoignages de personnalités publiques.

Parmi les premiers défenseurs du CBD contre le stress,nous retrouvons les athlètes (consultez notre article sur le CBD et le sport pour en savoir plus sur le sujet).

Non seulement leur profession est dure pour leur corps, mais elle peut aussi être émotionnellement éprouvante.

Nous pouvons tous dire : « le principal est de participer », mais perdre devant des milliers, voire des millions de spectateurs, c'est une autre histoire.

Riley Cote convertis au CBD

 

Le joueur de hockey à la retraite Riley Cote a été l'un des premiers convertis au CBD, citant ses effets mentaux comme la clé de son attrait. " J'ai rapidement réalisé que cela n'aidait pas seulement la santé de mon cerveau, mais cela ajoutait également une autre dimension à mon sommeil, et sa nature apaisante subtile aidait à soulager l'anxiété", a-t-il déclaré à Men's Health

Les artistes de toutes sortes peuvent être stressés pour des raisons similaires, et beaucoup se sont tournés vers le CBD pour obtenir de l'aide.

En 2017, le mannequin brésilien Alessandra Ambrosio a déclaré au magazine que sa préparation clé pour un défilé de mode important était une bonne nuit de sommeil."C'est difficile parce que l'esprit devient anxieux, alors j'essaie l'huile de CBD et je pense que ça aide", a-t-elle déclaré.

Alessandra Ambrosio;C'est difficile parce que l'esprit devient anxieux, alors j'essaie l'huile de CBD et je pense que ça aide;

 

Et puis il y a peut-être quelques chanceux dont le travail consiste essentiellement à exposer toute leur vie au public. Kim Kardashian , peut-être le nom le plus célèbre de ce club exclusif, sur la façon dont le CBD l'avait aidée." J'ai commencé à prendre du CBD et cela a vraiment changé les choses pour moi", a-t-elle écrit. "Ça me calme automatiquement."

Kim Kardashian; J'ai commencé à prendre du CBD et cela a vraiment changé les choses pour moi;

 

Mais bien sûr, vous n'avez pas besoin d'être célèbre pour être stressé. De nombreux clients ordinaires du comptoir du CBD Bio ont rapporté des résultats similaires en utilisant l'huile de CBD pour le stress.

Conclusion

D’après nos connaissances actuelles, le CBD aurait la capacité de réduire le stress et l’anxiété non seulement chez les personnes souffrant de troubles anxieux, mais également chez les personnes en bonne santé.

Néanmoins, d’autres preuves sont nécessaires pour permettre d’inclure le CBD de manière officielle dans la liste des traitements possibles du stress et de l’anxiété.

Références

[1]       M. M. Bergamaschi et al., « Cannabidiol Reduces the Anxiety Induced by Simulated Public Speaking in Treatment-Naïve Social Phobia Patients », Neuropsychopharmacology, vol. 36, no 6, p. 1219‑1226, mai 2011, doi: 10.1038/npp.2011.6.

[2]       N. Masataka, « Anxiolytic Effects of Repeated Cannabidiol Treatment in Teenagers With Social Anxiety Disorders », Front Psychol, vol. 10, p. 2466, nov. 2019, doi: 10.3389/fpsyg.2019.02466.

[3]       S. Shannon, N. Lewis, H. Lee, et S. Hughes, « Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case Series », Perm J, vol. 23, p. 18‑041, janv. 2019, doi: 10.7812/TPP/18-041.

[4]       L. Elms, S. Shannon, S. Hughes, et N. Lewis, « Cannabidiol in the Treatment of Post-Traumatic Stress Disorder: A Case Series », The Journal of Alternative and Complementary Medicine, vol. 25, no 4, p. 392‑397, avr. 2019, doi: 10.1089/acm.2018.0437.

[5]       M. Berger et al., « Cannabidiol for Treatment-Resistant Anxiety Disorders in Young People: An Open-Label Trial », J Clin Psychiatry, vol. 83, no 5, p. 21m14130, août 2022, doi: 10.4088/JCP.21m14130.

[6]       L. P. Gibson et al., « Effects of cannabidiol in cannabis flower: Implications for harm reduction », Addict Biol, vol. 27, no 1, p. e13092, janv. 2022, doi: 10.1111/adb.13092.

[7]       R. J. M. Niesink et M. van Laar, « Does Cannabidiol Protect Against Adverse Psychological Effects of THC? », Frontiers in Psychiatry, vol. 4, 2013, Consulté le: 22octobre 2022. [En ligne]. Disponible sur: https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyt.2013.00130

[8]       I. M. Linares et al., « Cannabidiol presents an inverted U-shaped dose-response curve in a simulated public speaking test », Braz J Psychiatry, vol. 41, no 1, p. 9‑14, févr. 2019, doi: 10.1590/1516-4446-2017-0015.

[9]       P. A. Melas, M. Scherma, W. Fratta, C. Cifani, et P. Fadda, « Cannabidiol as a potential treatment for anxiety and mood disorders: molecular targets and epigenetic insights from preclinical research », International Journal of Molecular Sciences, vol. 22, no 4, p. 1863, 2021.

[10]     A. C. Campos et F. S. Guimarães, « Involvement of 5HT1A receptors in the anxiolytic-like effects of cannabidiol injected into the dorsolateral periaqueductal gray of rats », Psychopharmacology (Berl), vol. 199, no 2, p. 223‑230, août 2008, doi: 10.1007/s00213-008-1168-x.

[11]     R. B. Lydiard, « The role of GABA in anxiety disorders », J Clin Psychiatry, vol. 64 Suppl 3, p. 21‑27, 2003.

[12]     T. Bakas, P. S. van Nieuwenhuijzen, S. O. Devenish, I. S. McGregor, J. C. Arnold, et M. Chebib, « The direct actions of cannabidiol and 2-arachidonoyl glycerol at GABAA receptors », Pharmacol Res, vol. 119, p. 358‑370, mai 2017, doi: 10.1016/j.phrs.2017.02.022.

Le comptoir du CBD Bio

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés