Le CBD est il une drogue?

Le CBD est-il une drogue?

CBD Drogue

La drogue est définie par la loi comme étant une substance chimique dont la consommation a le potentiel de provoquer des changements dans la fonction physique.

Même si le CBD devient de plus en plus utilisé, il suscite toujours des débats, d'autant plus que ses détracteurs le voient comme une drogue. Mais qu’est-ce que le CBD ? Est-ce vraiment une drogue ? quels sont ses effets sur la santé ? Aurait-il les mêmes effets néfastes que les stupéfiants ? Retrouvez toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’une drogue?

Une drogue se définit comme étant une substance qui, lorsqu’elle est consommée une fois ou de manière régulière, provoque des modifications instantanées et directes d’ordre physique et psychologique. On parle de « stupéfiants » lorsque la consommation régulière voire quotidienne de drogues engendre une dépendance ou une accoutumance.

Il existe plusieurs catégories et sous-catégories de drogues se singularisant les unes des autres par leurs différents effets et conséquences physiques et psychologiques.  Nous pouvons citons, entre autres :

  • Les antidépresseurs : ces substances ont pour effet de ralentir certaines fonctions sensorielles et cognitives. C’est le cas des anxiolytiques, par exemple.
  • Les hallucinogènes / psychotropes : ces dernières affectent les fonctions sensorielles en modifiant notamment les sensations corporelles, la perception des sons et du visuel.
  • Les stimulants : cette catégorie de stupéfiants est responsable d’un effet instantané en provoquant une stimulation de la sécrétion d’adrénaline suivi d’une phase de rechute que l’on reconnait à une perte importante de l’énergie. Cet effet est principalement celui de la cocaïne et de l’ecstasy.
  • Les stimulants-hallucinogènes : comme leur nom l’indique, il s’agit d’un mélange d’effets stimulants et hallucinogènes, que l’on retrouve généralement dans la mescaline ou la MDA.

Qu’est-ce que le cannabidiol?

Les lettres « CBD » représentent les initiales du terme « Cannabidiol » qui est l’appellation d’une substance présente en grande quantité dans le cannabis.

Présent en quantité plus ou moins importante dans de nombreux produits, le CBD est extrait principalement d’une plante appelée « chanvre » dont l’utilisation est à l’origine purement industrielle.

En termes de composition, le cannabis contient deux substances : le cannabidiol en grande partie et le THC (delta-9-tétrahydrocannabinol) en quantité beaucoup moins importante.

En fonction de la quantité de THC contenue dans le cannabidiol, on distingue deux variétés de plantes de cannabis :

  1. Le cannabis Indica, communément appelé chanvre indien. Cette plante se caractérise par sa forte teneur en THC ou tétrahydrocannabidiol, responsable d’effets psychotropes importants et de dépendance chez ses consommateurs réguliers d’où son interdiction par la loi.
  2. Le cannabis sativa n’est, quant à lui, responsable d’aucun effet narcotique ou hallucinogène en raison de sa faible teneur en THC soit inférieur à 0,2%. Et le CBD ou cannabidiol est extrait de la plante du cannabis sativa. Peut-on donc considérer le CBD comme étant une drogue ?

Infusion CBD Bio citron Gingembre

Différences entre CBD et THC

Bien qu’elles soient présentes dans la même variété de plantes, ces deux substances se différencient par des caractéristiques différentes et exercent des effets différents sur l’organisme.

Comme mentionné plus haut, le THC est une substance extraite d’une plante considérée comme illégale. Cela revient aux effets engendrés par sa consommation. Outre la dépendance psychique ou physique, cette substance est connue pour engendrer des troubles psychologiques tels qu’une altération de la vigilance et de la cognition, une sensation d’euphorie, une désorientation, etc.

Contrairement au THC, le CBD est totalement dépourvu d’effets psychotropes ou de tout autre effet susceptible de nuire à votre santé. Une consommation régulière de CBD procure une sensation de détente permettant une meilleure relaxation.

Actuellement, le CBD fait l’objet de beaucoup d’études et de recherches dans le domaine de la médecine et du bien-être et ces dernières ont conclu que le CBD pourrait également être utilisée dans des applications thérapeutiques en tant qu’anti-inflammatoire, antiépileptique ou anxiolytique.

Est-ce que le CBD est addictif ?

Évidemment, comme mentionné plus haut, le CBD pourrait être prescrit comme un traitement anti addictif, ce qui permet donc d’écarter toutes les rumeurs qui circulent autour du sujet de l’addiction liée au CBD. Une autre raison d’écarter l’effet addictif de cette substance, c’est qu’elle ne peut pas agir sur le système de la récompense, qui correspond au mécanisme du cerveau nous permettant de ressentir du plaisir dans certaines expériences et avoir envie de les revivre afin d’assurer sa survie. 

Le CBD peut donc t-il être considéré comme une drogue ?

En règle générale, le CBD n'est autorisé que lorsqu'il provient de variétés de chanvre autorisées, de la tige et des graines de la plante, et lorsque le THC n'est pas inclus. Évidemment, il n’a pas la même réglementation que les médicaments mais c’est une substance qui est concernée de manière directe par la législation responsable de l’utilisation du chanvre, qui est considérée comme une plante très réglementée.

Tout CBD provenant de variétés non autorisées qui contiennent de grandes quantités de THC (et est donc considéré comme du "cannabis") n'est pas commercialisé.

Par conséquent, on peut dire que le CBD n'est pas considéré comme une drogue et qu'il est parfaitement légal et sans danger d'acheter et de consommer des produits qui en contiennent tant qu'ils sont conformes aux réglementations de l'État.

Au niveau mondial, le CBD se développe, chaque pays développant des réglementations pour superviser la production et la commercialisation. À titre informatif, l'OMS soutient que le CBD n'est pas classé comme substance contrôlée indiquant que le cannabidiol ne semble pas nocif pour la santé.

Le CBD est-il légal en France ?

Le CBD est il legal en France?

Bien que la législation française soit compréhensible et claire concernant la vente de produits à base de cannabis, la réponse à la question de l’usage du cannabidiol reste toujours incertaine.

Le CBD en tant que molécule n'est pas considéré comme une drogue et n'est donc pas interdit par la loi, contrairement au THC, considéré comme addictif et réglementé par l'article 22237 du Code pénal.

De part et d'autre, sur la base d'un arrêté de décembre 2018, la Mission interministérielle sur les drogues et les toxicomanies (Mildeca) a indiqué à CheckNews « que les méthodes suivantes ne sont pas commercialisées en France » :

  • Les types de chanvre à cultiver doivent être listé dans l'arrêté général du 22 août 1990 à l'article 2 ;
  • La concentration en THC de la plante de cannabis doit avoir un taux inférieur à 0,2 %
  • Seules ses graines et ses fibres peuvent être utilisées comme produits finis (huile, crème, biscuits, Medium).

Consommation de CBD : y a-t-il des effets secondaires ?

Bien que sa consommation ait été prouvée scientifiquement bénéfique pour la santé, le CBD aurait des effets secondaires qu’il ne faut pas omettre de mentionner lors de sa mise en vente. Cependant, comparé aux substances suscitées les effets secondaires du CBD semblent être moins inquiétants et faciles à prendre en charge.

Les consommateurs réguliers de CBD peuvent ressentir des signes indésirables comme les nausées, la fatigue, vertiges, diarrhées, sécheresse labiale, tremblements parkinsoniens, etc.

Il peut-être également contre-indiqué dans certains cas.

Le CBD est-il (très) cher ?

OUI ! c'est l'un des principaux inconvénients du CBD.

Également connu sous le nom « d’or vert", le cannabidiol coûte très cher à l'achat. En effet, un flacon de 10 ml contenant 1000 mg (10%) de cannabidiol actif coûte en moyenne 40 à 50 euros !

 Cependant, son prix n'a cessé de baisser au fil des ans. Aujourd'hui, le prix moyen du CBD cultivé en intérieur (au champ) n'est « que » de 1 700 euros le kilogramme, contre 10 000 euros il y a trois ans… Au champ, le prix au kilogramme peut chuter de plusieurs centaines d'euros !

La future réglementation française sur le CBD ouvrira ce marché concurrentiel. Par conséquent, il ne fait aucun doute que de nouvelles évolutions de prix se produiront.

Au comptoir du CBD Bio, nous essayons de proposer des prix accessibles au plus grand nombre, retrouvez une gamme d'huiles CBD au goût variés sur notre magasin en ligne.

Effets du CBD (cannabidiol) sur l’organisme

Certes l’utilisation principale du CBD réside sur ses applications de détente et de relaxations. Mais de nombreuses études ont décelé de multiples autres bienfaits de cette substance pour la santé. Parmi ces vertus, nous pouvons citer :

  • Action sur le système immunitaire :

Le CBD présente des propriétés antioxydantes grâce à sa richesse en omégas et en vitamines, ce qui lui confère la capacité de lutter contre le stress oxydatif en agissant sur les radicaux libres qui en résultent. Grace à cette propriété, le CBD permet également de renforcer le système immunitaire et de prévenir le vieillissement cellulaire.

  • Action sur le métabolisme :

L'idée d'utiliser le cannabidiol pour perdre du poids est née après avoir remarqué que le système endocannabinoïde est en cours de métabolisme. Car en effet, notre corps possède des récepteurs aux cannabinoïdes appelés CB1 et CB2 localisés dans le système nerveux central en premier et répartis dans tout le corps en second. Ces récepteurs jouent un rôle dans la régulation de l'appétit et des habitudes alimentaires.

En effet, les récepteurs CB1 peuvent favoriser l'appétit et être impliqués dans le stockage des graisses, tandis que CB2 semble agir de manière antagoniste en supprimant l'appétit.

En plus de ses effets stimulants sur l'appétit, le CBD aide également à convertir la graisse blanche, appelée mauvaise graisse, en graisse brune plus saine, permettant au corps de brûler plus de calories.

De plus, le cannabidiol peut avoir un effet sur les agents antioxydants des aliments, limitant ainsi éventuellement l'apport en graisses et leur accumulation ainsi que le sucre.

  • Action anti-inflammatoire :

L’inflammation du tube digestif peut jouer un rôle dans le surpoids et en être parfois la cause, elle peut également, en siégeant ailleurs, provoquer des douleurs et engendrer une prise de poids de par la consommation de médicaments visant à les réduire. L’action anti-inflammatoire naturelle et sans effets secondaires du CBD pourrait donc agir sur tous ces désagréments en réduisant le problème à la source.  

  • Action sur le sommeil :

Les troubles du sommeil sont actuellement un problème auquel de nombreuses personnes sont confrontées lorsque leur mode de vie devient stressant, et malheureusement, cela affecte tout le corps.

En effet, lorsque le sommeil est perturbé, le corps a tendance à synthétiser une hormone appelée ghréline, qui est produite en excès, augmentant l'appétit et, de fait, ce nombre augmente. Ainsi, en régulant le sommeil et en améliorant sa qualité, le CBD aide à lutter contre la prise de poids.

  • Vertus sur le bien-être :

Il est bien connu que le stress et l’anxiété jouent un rôle majeur dans la prise de poids, ajouté à cela, l’utilisation parfois de médicaments anxiolytiques ayant tendance à faire prendre du poids et bonjour les kilos en trop. Grâce à son action anxiolytique et apaisante naturelle, le CBD permet de soulager ces maux en douceur et sans répercussions sur la balance. 

  • Actions sur le système digestif :

En agissant sur l'inflammation, l'immunité et le métabolisme, le CBD aide à combattre les désagréments et de nombreuses affections digestives, telles que le syndrome du côlon irritable, les maladies inflammatoires chroniques aux propriétés digestives, les ballonnements, la constipation et les douleurs abdominales.

  • Bienfaits sur le cholestérol :

Bien que ses effets améliorant le cholestérol n'aient pas été prouvés scientifiquement, le CBD peut, par ses effets positifs sur la santé et le système cardiovasculaire, aider à faire baisser le mauvais cholestérol et ainsi réduire le mauvais cholestérol à perdre du poids.

  • Effets coupe-faim :

Comme souligné précédemment, les récepteurs CB2 du système endocannabinoïde jouent un rôle dans la suppression de l'appétit, tandis que les récepteurs CB1 jouent un rôle dans sa stimulation. C'est ainsi que des études ont supposé qu'en bloquant la signalisation de celles-ci, le CBD pouvait jouer un rôle coupe-faim.

  • Effet réducteur de la cellulite :

La cellulite est le résultat d'une inflammation du tissu conjonctif sous-cutané, dûe à la présence de graisse blanche et brune dans cette couche. Malheureusement, la graisse blanche est difficile à éliminer, contrairement à la graisse brune, qui est facilement brûlée par l'activité physique. Du fait de son impact sur la conversion de la graisse blanche en graisse brune et de ses effets anti-inflammatoires, le CBD peut donc être utile dans la lutte contre la cellulite.

  • Action anti addictif :

De nombreuses personnes ont de véritables dépendances, que ce soit pour des raisons émotionnelles distinctes ou à cause de troubles alimentaires, ce qui entraîne une prise de poids systématique. Le cannabidiol semble avoir une action positive sur l'addiction grâce à ses effets relaxants sur l'esprit. Mieux encore, le CBD lui-même ne montre aucun signe de dépendance ou de dépendance contrairement au THC.

Voici quelques critères à vérifier pour sélectionner votre produit CBD :

 Avant d'acheter un produit à base de CBD, vous devez donc vérifier : 

  • Qu'il contient un taux inférieur à 0.2% de THC
  • Qu'il provient effectivement d'une plante de chanvre autorisée ;
  • Qu’il n'est pas produit à partir de la fleur de la plante.

Pour conclure, en consommant du CBD, vous ne deviendrez pas accro à ce produit. Vous pourrez donc le consommer sans risques et ce en toute sérénité, sous différents formats, comme des huiles, des fleurs, des infusions, des bonbons ou encore des e-liquides pour vos e-cigarettes.

Le comptoir du CBD Bio

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.